Conseils de pose pour les dallages en pierre reconstituée

L’assise doit être résistante (dalle béton armé âgée d’au moins 2 mois), conçue selon les règles de l’art et en conformité avec les DTU (planéité, joints de fractionnement et dilatation,…), avoir une pente de 2% minimum vers l’extérieur de la maison, et être totalement sèche, propre et dépoussiérée.


Au-dessus de cette dalle, une couche de désolidarisation drainante, comme précisé dans les DTU, est obligatoire (natte drainante).


Les produits de dallage moulés ne sont pas conçus pour une pose sur gravillons ou plots pour dalles.


Indépendamment de ces conseils, la pose doit être conforme aux règles de l’art et aux DTU en vigueur (notamment DTU 52.1 revêtements de sols scellés), au fascicule 29 du CCTG ou au cahier des charges des dalles en béton édité par la FIB.


Pose sur chape de mortier maigre


Uniquement dallage d’épaisseur supérieure ou égale à 25 mm.



  • Réaliser une chape de mortier maigre de 3 à 5 cm composée de sable lavé (0/5 mm) et ciment CPA en prévoyant des pentes pour les écoulements d’eau.

  • Sur cette chape humide, saupoudrer de ciment colle de préférence à un ciment traditionnel (proscrire les ciments CPJ à forte teneur en ajouts qui favorisent la carbonatation et donc les efflorescences).

  • Poser les dalles en prévoyant des joints de 10 à 15 mm et niveler en exerçant une pression (ne pas frapper directement les dalles avec un maillet car cela risquerait de créer des micros fissures).

  • Vérifier le niveau. Lors de la pose, ne pas tremper les dalles afin d’éviter les remontées de chaux.

  • Laisser sécher 48 heures avant de réaliser les joints. Ces derniers seront effectués au mortier de ciment blanc ou mortier à joints prêt à l’emploi. Le mortier aura une consistance pâteuse et pourra être teinté à l’aide de colorants adaptés pour obtenir un fini parfait.

  • Les débordements de mortier à joints seront immédiatement nettoyés. Ne pas utiliser le procédé à la barbotine (qui consiste à répandre puis à nettoyer l’excédent à l’éponge) répandue sur les dalles, ce qui tacherait immédiatement le dallage.


Pose à la colle


Mortier-colle spécifique :



  • Mettre en oeuvre le mortier-colle selon sa notice et l’étaler sur le support avec une lisseuse ou une truelle, puis le répartir avec un peigne denté de 20 mm. Toujours effectuer un double encollage, à la fois sur le support de base et sur la dalle à poser (brosser et humidifier légèrement le dessous du dallage pour s’assurer d’une bonne accroche, mais ne pas tremper les dalles complètement afin d’éviter les remontées de chaux).

  • Poser les dalles en prévoyant des joints de 10 à 15 mm et niveler en exerçant une pression (ne pas frapper directement les dalles avec un maillet car cela risquerait de créer des micros fissures). Vérifier le niveau.

  • Laisser sécher 48 heures avant de réaliser les joints (idem ci-dessus).


Nota : la pose sur plots de mortier est à proscrire pour les modèles de dalles de ce catalogue.


Nota 2 : nous recommandons toutefois la pose collée car la pose scellée accentue considérablement les risques d’efflorescences liés aux supports de pose.


Pose spécifique des margelle de piscine


Exclusivement au mortier-colle, comme décrit ci-dessus. Les margelles ne doivent être collées que sur un support indéformable (maçonnerie de l’ossature de la piscine), et sans porte-à-faux, avec un léger débord à l’intérieur du bassin.


La liaison des margelles au dallage doit se faire par un joint souple, quel que soit le type de pose des dalles.

Une pente opposée au plan d’eau (au moins 2%) empêche les eaux de ruissellement de souiller l’eau du bassin.


Conseils Pose Produits béton


Vous souhaitez en savoir plus sur nos produits ?
Vous avez une question à nous poser ?
N’hésitez pas à nous contacter !